Les enjeux de la modélisation à base d'agents

Les travaux en modélisation informatique au sein de l’UMMISCO se concentrent sur la famille de méthodes de modélisation connues sous le terme de « modélisation à base d’agents ». L’usage de ces méthodes se développe depuis une vingtaine d’années dans un nombre croissant de disciplines et de champs scientifiques, depuis les sciences sociales jusqu’à l’épidémiologie, en passant par l’écologie ou les sciences de la vie. Contrairement aux méthodes analytiques, elles permettent de reproduire et d’étudier la complexité d’une réalité en conduisant de véritables expérimentations in silico, appelées « simulations », dans lesquelles les dynamiques individuelles et collectives d’entités informatiques appelées « agents » sont programmées, observées et analysées avec autant de détails que nécessaire.

La modélisation et la simulation à base d’agents dans les sciences de la complexité a permis de soulever des verrous à la fois conceptuels et méthodologiques. UMMISCO a eu dans ce domaine une force de propositions théoriques et de concrétisations méthodologiques et applicatives. Pour cela, nous nous sommes attaqués à des verrous scientifiques clés en informatique tels que :

  • l’introduction et la manipulation efficaces de données cartographiques (Systèmes d’Information Géographique, données expérimentales, enquête de terrain), dans les simulations agents,
  • la conception de langages et de plateformes pour la modélisation multi-échelle,
  • l’exploration intelligente et interactive de modèles et scénario par simulations massives,
  • le couplage de modèle agents avec des modèles mathématiques.